Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Orchidées: fiches de culture

Les Angraecum: 

 

Le genre Angraecum a été établi en 1804 par un explorateur et botaniste français, le colonel Jean Baptiste Bory de Saint Vincent.

Le nom Angraecum vient d’un mot malais, « angurek », utilisé en Asie du sud-est pour désigner les orchidées épiphytes dont la végétation ressemble à celle d’un Vanda.

Il compte aujourd'hui 210 espèces dont 75% environ sont originaires de Madagascar . Une trentaine d'espèces viennent d'Afrique continentale et quelques espèces se retrouvent sur les îles de l'Ocean Indien (Ile Maurice, Les Comores, la Réunion, les Seychelles).

Cette diversité rend impossible une notice générale de culture bien que la plupart des espèces demandent une forte hygrométrie et une ombre modérée.

 

 

Angraecum conchoglossum, Schlechter, 1918

Angraecum didieri (Baillon) Schlechter (1902)

Angraecum germinyanum Hook. f. (1889)

Angraecum moandense De Wildeman (1916)

Angraecum pectinatum Thouars (1822)

Angraecum sesquipedale Thouars. (1822)

 

 

 

Les Aerangis: 

 

Le nom Aerangis a été crée par H.G. Reichenbach à partir des mots grecs aer,air et angos, récipient, probablement en référence à l'éperon allongé caractéristique de ces fleurs.

Ce genre compte actuellement 31 espèces sur le continent africain, 21 à Madacascar, 5 aux Comores et 1 à la Réunion. Une dernière espèces est observée à différents endroits le long de la côte Est de l'Afrique et au Sri Lanka.

 

Aerangis biloba (Lindley) Schlechter (1915)

Aerangis fastuosa (Reichenbach) Schlechter 1914

Aerangis luteoalba var. rhodosticta (Kraentzl) J.Stewart (1979)

Aerangis somalensis, Schlechter (1918)

 

 

Les Jumellea: 

 

Le nom Jumellea a été crée en hommage à un botaniste français,  Henri Lucien Jumelle (1866-1935), professeur de botanique à Marseille, qui a beaucoup collaboré avec Henri Perrier de la Bâthie mais sans jamais aller à Madagascar.

Ce genre compte aujourd'hui une soixantaine d'espèces, réparties entre l'Afrique de l'Est et les îles de l'Ocean indien.

Madagascar compte le plus grand nombre d'espèces avec 42 recensées à ce jour.

Ce genre est facilement reconnaissable car chaque inflorescence ne porte qu'une seule fleur. Il peut bien entendu y avoir plusieurs inflorescences simultanées.

 

Jumellea arborescens H. Perrier (1938)

Jumellea pandurata Schlechter (1916)  

 

 

Les Neobathiea: 

 

Le nom Neobathiea a été crée en 1925 par Rudolf Schlechter en hommage à un botaniste français,  Henri Perrier de la Bâthie (1873-1958).

 Ce genre compte aujourd'hui 5 espèces, uniquement présents à Madagascar.

 

Neobathiea perrieri Schlechter (1925)

 

 

 

 

 

Eurychone rothschildiana (O'Brien) Schlechter (1918)

 

 

 

...et d'autres fiches à suivre prochainement....

À propos

Blog d'un passionné d'orchidées et de fossiles